Nos concitoyens semblent avoir l’impression  que l’Assemblee Nationale ne sert plus à rien, réduite à une chambre d’enregistrement.

 Et j’ai bien peur qu’ils aient raison et que ça dure encore longtemps. Les gens n’ont toujours pas compris pourquoi.

Pour moi qui suis attaché (viscéralement) à la séparation des pouvoirs,  je mets un point d’honneur à désigner le détenteur du pouvoir exécutif indépendamment du détenteur du pouvoir législatif.

Faire savoir que l’on vote pour l’un par rapport à l’autre crée des liens de subordination, contraire au principe de séparation des pouvoir. Principe qui garantit la démocratie.

Pour choisir la meilleure personne pour écrire et/ou modifier la loi, pour contrôler l’action du gouvernement, pour contrôler de la bonne application de la loi,  et bien sûr, qui connaisse le terrain,  je préfère juger les hommes et les femmes qui se porteront candidat(e)s devant moi plutôt que de choisir selon le logo qu’il y aura sur l’affiche.

Je trouve que c’est plus sain, je trouve que c’est plus sûr.

Si tout le monde faisait ça, nous aurions un parlement qui se sentirait responsable devant la population. Car ce n’est pas le cas !!
Nos députés ne sont pas idiots, ils savent très bien que dans la plupart des cas, la majorité des gens ne les choisissent par pour eux même mais pour le logo sur l’affiche justement. La conséquence en est simple : les députés se sentent responsables devant le parti qui leur a donné l’investiture plutôt que devant les citoyens.

Voter pour des gens, voter pour la meilleure personne pour remplir le mandat (on ne choisit pas un député comme on choisit son maire ou son conseiller général) et la démocratie ne s’en portera que mieux. Et si la démocratie se porte bien, le pays en ressent les effets.

La différence avec ce qui se passe aujourd’hui?

 Elle est simple. C’est qu’un gouvernement quel qu’il soit, devrait convaincre pour faire passer ses projets de lois.

Si le texte est bon, il ne devrait pas être difficile de convaincre les députés de son propre camp de le voter, au delà même de son propre parti. Dans le cas contraire, si le texte est mauvais, ou si on sent qu’il ne passe pas auprès de la population, sans ce lien de subordination, c’est la notion de pouvoir législatif qui prend tout son sens (le pouvoir de faire la loi…ou pas !)

 Raison pour laquelle je suis fermement opposé à tout rapprochement des d’élections présidentielles et législatives

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email