Dans un contexte marqué par des facteurs de changement (mondialisation des échanges, émergence de nouvelles puissances, impératif de transition écologique, révolution biologique et révolution numérique),  la nécessité de créer un organisme pour assurer la cohérence des politiques publiques en matière de stratégie et de prospective se fait plus pressante et plus indispensable que jamais.

Cet organisme, le Commissariat général à stratégie et à la prospective, placé auprès du Premier ministre, assurerait cinq missions principales : prospective, stratégie, évaluation, coordination, production des comparaisons internationales et territoriales.

Dans un rapport remis au premier ministre, les auteurs identifient à titre d’exemple une dizaine de thèmes d’études qui pourraient figurer parmi les premiers travaux du commissariat.

 

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/124000652/0000.pdf

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email