Aujourd’hui 9 novembre, un peu partout en France, des cérémonies vont rendre hommage à l’homme le plus illustre de notre république (la 5ème) le général De Gaulle à l’occasion de l’anniversaire de sa disparition.

 

Si cette date depuis plus de 40 ans, fait partie de l’histoire de France, elle est tout particulièrement importante pour l’histoire allemande.On parle pour cette date de Schicksalstag (« jour du destin » ou « jour fatal »).

 

9 novembre 1848

 

Robert Blum

autodidacte Issu d’un milieu modeste (il fut lui-même artisan), élu au Parlement de Francfort, fut un des meneurs des « démocrates » — issus de l’aile radicale du mouvement libéral – qui voulaient que l’unité allemande se réalise dans un cadre républicain.

Lors de la seconde phase de la Révolution de 1848, il prit part à l’insurrection viennoise d’octobre 1848, ce qui lui valut d’être exécuté, le 9 novembre 1848 en dépit de son immunité parlementaire, par les troupes contre-révolutionnaires autrichiennes.

 

9 novembre 1918

 

La République de Weimar est le nom donné par les historiens au régime politique en place en Allemagne de 1918 à 1933. Elle a été fondée à l’issue de la Première Guerre mondiale, consécutivement à la défaite de l’Empire allemand et de la Révolution de 1918. Il s’agissait d’une démocratie parlementaire dirigée par le président du Reich, et gouvernée par le chancelier du Reich, nommé par le Président du Reich, investi par une majorité des membres du Reichstag et responsable devant cette assemblée. L’histoire de cette république est marquée par de nombreuses tensions et des conflits internes. La République de Weimar est proclamée le 9 novembre 1918.

 

9 novembre 1923

 

En novembre 1923, alors que l’économie s’est effondrée avec l’occupation de la Ruhr, que le Mark rongé par l’hyperinflation ne vaut plus rien et que des entreprises séparatistes ou communistes secouent certaines parties de l’Allemagne, Hitler croit le moment venu pour prendre le contrôle de la Bavière avant de marcher sur Berlin et d’en chasser le gouvernement élu. Les 8 et 9 novembre 1923, il conduit avec le maréchal Erich Ludendorff le coup d’État avorté de Munich connu comme le Putsch de la Brasserie.

 

9 novembre 1938

 

La Nuit de Cristal est le pogrom contre les Juifs du Troisième Reich qui se déroula dans la nuit du 9 novembre au 10 novembre 1938

 

Sur tout le territoire du Reich, près de deux cents synagogues et lieux de culte furent détruits, 7 500 commerces et entreprises exploités par des Juifs saccagés ; une centaine de Juifs furent assassinés, des centaines d’autres se suicidèrent ou moururent suite à leurs blessures et près de 30 000 furent déportés en camp de concentration : au total, le pogrom et les déportations qui le suivirent causèrent la mort de 2 000 à 2 500 personnes. Point culminant de la vague antisémite qui submergea l’Allemagne dès l’arrivée des nazis au pouvoir en janvier 1933, la « nuit de Cristal » fut l’une des prémices de la Shoah.

 

9 novembre 1989

 

L’affaiblissement de l’Union soviétique, la perestroïka conduite par Mikhaïl Gorbatchev et la détermination des Allemands de l’Est, qui organisent de grandes manifestations, provoquentla chute du « mur de la honte », suscitant l’admiration incrédule du « Monde libre » et ouvrant la voie à la réunification allemande.C’est le 9 novembre à 18h57 que Günter Schabowski, membre du Politburo est-allemand réputé réformateur, annonce lors d’une conférence de presse que tous les citoyens de la RDA peuvent quitter le pays. Nombre de Berlinois suivent cette déclaration à la télévision et se ruent aussitôt vers les postes frontières. Dépassés, les gardes-frontières pratiquent des ouvertures dans le mur de Berlin.

 

C’est peut être le destin qui veut que le 9 novembre qui lie l’Histoire de France avec l’Histoire allemande se fasse par l’intermédiaire du Général De Gaulle. L’Histoire des deux pays se souviendra également que le seul chef d’Etat reçu au domicile du général De Gaulle, à la Boisserie de Colombey les deux églises fut le chancelier Konrad Adenauer

 

Depuis, les bonnes relations entretenues par le Chancelier fédéral allemand Adenauer et le président de la République française de Gaulle concrétisée par le traité de l’Elysée ont été le moteur d’une coopération bilatérale. Plus tard, le rapprochement des deux pays est devenu un exemple pour la création d’une Europe unie.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email